Nationaliste Social et Ethniciste

Nationaliste Social et Ethniciste

Le "vivre-ensemble" selon la mairie d'Argenteuil

Que ne ferait-on pas pour être élu (ou réélu) ? C'est la question que je me pose après avoir entendu un reportage de France Info sur l'initiative de la mairie PS d'Argenteuil (région parisienne).

 

Un marché communautariste

La mairie a en effet loué un terrain aux associations musulmanes afin que les croyants puissent venir choisir le mouton qui sera égorgé pour une prochaine fête religieuse. Voilà comment la mairie justifie cette initiative : « le vivre-ensemble l'exigeait, la présence des musulmans ici est incontournable ». Tous les principes républicains, tout un travail millénaire de lente et patiente unification nationale balayé en une phrase. Il faut accepter l'Autre, sa culture, ses traditions. C'est à la France de s'adapter, point à la ligne. Le journaliste de France Info a ajouté que « l'on estime qu'un tiers de la population d'Argenteuil est musulmane », autrement dit un tiers des habitants est issu de l'immigration maghrébine ou subsaharienne. Le journaliste, comme la mairie, semble considérer que ces gens sont automatiquement musulmans, ce qui n'est pas forcément le cas. Mais au lieu de leur laisser la liberté de se dire musulman ou pas, on les catalogue d'emblée, pour la plus grande joie des « associations » musulmanes qui s'érigent en porte-parole de tous les habitants d'origine maghrébine considérés de facto comme « musulmans ».

 

Ainsi, non seulement la mairie d'Argenteuil favorise le communautarisme, que dis-je l'encourage sur un terrain municipal (et encore, loué et non prêté, il faut lui en être gré, même s'il faudrait savoir si un « prix d'ami » n'a pas été accordé, ou si le loyer ne sera pas en réalité reversé aux « associations » pour financer quelque projet culturel comme on dit), mais de plus les élus et les journalistes enferment des Français issus de l'immigration dans une identité religieuse qu'ils doivent être libres de rejeter ou d'accepter.

Alors la mairie se donne bonne conscience en expliquant que les règles d'hygiène sont contrôlées, et que les animaux seront tués dans un abattoir. Preuve que depuis des années un abattage illégal est toléré de fait… Tout cela est de la poudre aux yeux.

 

La mairie d'Argenteuil déshonore la République

Oui, j'accuse le maire d'Argenteuil de trahir la République pour de viles questions électoralistes. J'accuse le maire d'Argenteuil de favoriser le communautarisme et de ce fait la libanisation de la France. J'accuse le maire d'Argenteuil de violer la laïcité républicaine, non point les dispositions précises de la loi, mais l'esprit du principe. Car l'islam n'est pas une religion anodine, pacifique et tolérante. L'islam est une religion qui critique, attaque et cherche constamment à saper les fondements laïcs de notre République, et ce depuis des années. Des gens aussi agressifs, arrogants et dominateurs méritent-ils tous ces égards ? On est en droit de se poser la question. On aimerait que l'édile d'Argenteuil y réponde. 

Je n'habite pas Argenteuil et je n'ai donc aucune légitimité pour m'adresser à cet élu, mais j'invite mes compatriotes résidant dans cette commune, et qui sont attachés à la République, à protester solennellement contre l'attitude de leurs élus. J'invite les associations laïques locales, s'il y en a, à porter l'affaire sur la place publique.

 

J'invite mes concitoyens à méditer sur la conception du « vivre-ensemble » qui nous est proposée par la municipalité PS d'Argenteuil. C'est une véritable logique d'apartheid qui se met en place. Les populations musulmanes issues de l'immigration vivent de plus en plus dans leurs quartiers, en vase clos, avec leurs commerces (viande hallal, marchands de voiles islamiques), leurs mosquées, leur vie associative. Cet enfermement communautaire n'est pas seulement subi, contrairement à ce que le mythe des ghettos laisse entendre, il est voulu par certains. On assiste à la « défrancisation » de quartiers entiers, non pas dans l'indifférence des élus, mais trop souvent avec leur coupable approbation. Même la mort ne scelle pas l'intégration, puisqu'il faut à présent des carrés musulmans dans les cimetières où les « vrais » croyant sont enterrés, à l'écart des mécréants. J'accuse donc les musulmans de France de vouloir vivre séparer des autres Français (natifs ou issus de l'immigration), et de tout faire pour diviser notre nation. Il est honteux et inadmissible que des élus favorisent ce processus. A Argenteuil, c'est une municipalité PS, mais ailleurs des élus communistes, UMP, MODEM… font la même chose.

 

J'invite mes compatriotes à réfléchir aux conséquences d'une immigration qu'on nous disait source de richesse et d'échanges culturels. Comment échanger avec des populations qui rejettent intégralement ou presque notre culture ?! Comment échanger avec des gens qui créent des quartiers-bastions, ethniquement et religieusement homogènes et repliés sur eux-mêmes ?! Comment échanger avec des groupes qui contestent les lois républicaines et entendent appliquer leurs propres règles ? Comment établir un dialogue serein avec des populations qui réclament repentance et se crispent dans des positions victimaires alors même que l'esclavage est aboli et la colonisation terminée depuis des décennies ? L' « ouverture culturelle » à sens unique, cela suffit.

 

Je suis attaché à la France dans ses trois aspects fondamentaux : la patrie, la nation, la République. L'attitude des autorités est indigne du sacrifice consenti par nos pères pour nous léguer un pays où le mot « liberté » a une signification, quand des élus s'acoquinent avec les représentants d'une religion qui ne tolère ni entrave, ni critique, mais prétend imposer ses marqueurs identitaires (architecturaux, vestimentaires, alimentaires…) partout en France. L'islam divise profondément la nation, et trop de musulmans cherchent à faire taire leurs détracteurs en brandissant un antiracisme malhonnête qui exclut des citoyens du débat démocratique, voire des menaces à peine voilées. Trop de musulmans se moquent de la République, et s'ils y font référence, certains songent sans doute à une république certes, mais islamique et non laïque. Quant aux élus qui se rendent complices de ces menées, leur attitude est ignominieuse et criminelle, car ils jouent l'avenir de notre pays au nom de leur carrière.   



13/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres